Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Rôle des trichomes et des composés organiques volatils dans le dépôt d’ozone et la réponse des plantes de tomate au stress

Résumé : L'ozone (O3) est un gaz à effet de serre et un polluant atmosphérique, qui peut, à concentrations élevées, avoir des conséquences importantes sur la croissance et la productivité des écosystèmes agricoles et forestiers. Cependant, la sensibilité des plantes à l’O3 diffère en fonction de leurs caractéristiques écophysiologiques, morphologiques et biochimiques. Dans mon travail de thèse, j’ai cherché à améliorer notre compréhension des traits de résistance de la tomate à l’ozone, notamment à travers les propriétés des trichomes qui sont des réservoirs de COV capables de réagir avec l’ozone. La stratégie de recherche a consisté à analyser la variabilité des émissions des COV et leurs origines chez les 8 génotypes parents de la population MAGIC TOM présentant une grande variabilité génétique. Cette étude a souligné le faible taux d’émissions constitutives chez la tomate. Elle a été suivie d’analyses micromorphologique et histochimique des trichomes sur des parents et leurs mutants associés pour analyser leur rôle dans la destruction d’ozone et la résistance des plantes. Les parents sauvages et leurs mutants associés étaient contrastés en composition, morphologie, type et densité de trichomes. J’ai mesuré les principaux dépôts d’ozone (cuticulaire, stomatique, et chimique) à travers la réaction des COV avec l’ozone en phase gazeuse. Les réponses des plantes au stress oxydatif ont été mesurées par des changements de la photosynthèse, de la conductance stomatique, du ratio Fv/Fm et par la quantification des dommages visibles, ainsi que par des mesures des émissions de COV et de leurs teneurs pendant et après l’exposition à différentes concentrations d’ozone. Les réponses des plantes différaient selon les génotypes. Globalement il a été observé en réponse au stress oxydatif, une diminution de la photosynthèse, la formation de COV LOX et des lésions physiques. Nos résultats soulignent le faible rôle de la destruction d’ozone par réaction avec les COV en phase gazeuse et le rôle de la densité des trichomes glandulaires et non glandulaires dans la résistance des plantes. En outre, une certaine résistance à l’ozone observée chez un mutant déficient en nombreux monoterpènes et sesquiterpènes suggère que d’autres métabolites secondaires ayant une forte réactivité et capacité à faire face au stress oxydatif sont impliqués. Les résultats ont permis de discuter le rôle des trichomes et des COV constitutifs des plantes de tomates dans la destruction de l'O3. La comparaison des mutants et des parents sauvages ayant des trichomes et des émissions de COV distincts est une approche pertinente pour évaluer le pouvoir protecteur de ces traits contre l’ozone. De fait, une meilleure exploitation des trichomes et des métabolites secondaires (COV et CONV) en production végétale pourrait permettre une résistance accrue des plantes face au stress oxydatif.Mots clés : Ozone, tomate, COV, monoterpènes, sesquiterpènes, stress oxydatif, dépôt d’ozone, trichomes glandulaires.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03343979
Contributeur : Abes Star :  Contact
Soumis le : mardi 14 septembre 2021 - 14:40:17
Dernière modification le : mercredi 15 septembre 2021 - 10:14:05

Fichier

2021_DEHIMECHE_archivage.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-03343979, version 1

Citation

Nafissa Dehimeche. Rôle des trichomes et des composés organiques volatils dans le dépôt d’ozone et la réponse des plantes de tomate au stress. Sciences agricoles. Université Montpellier, 2021. Français. ⟨NNT : 2021MONTG009⟩. ⟨tel-03343979⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

42

Téléchargements de fichiers

16