Caractérisation biochimique et fonctionnelle de l'interaction entre la grande sous unité de CAF-1 et la protéine d'hétérochromatine HP1 chez la drosophile

Résumé : Le complexe trimérique CAF-1 a été initialement isolé et caractérisé comme un chaperon d’histones capable d’assembler in vitro les dimères d’histone H3-H4 sur l’ADN nouvellement synthétisé. Des études menées dans les cellules murines en culture indiquent que l’interaction de la grande sous-unité de CAF-1 avec la protéine d’hétérochromatine HP1 est nécessaire à la duplication et au maintien des régions d’hétérochromatine en phase S du cycle cellulaire et que cette interaction est essentielle à la prolifération cellulaire. Ces deux fonctions distinctes décrites pour la grande sous-unité de CAF-1 impliquent des niveaux différents de l’organisation de la chromatine. Ces propriétés sont également conservées chez la drosophile. D’une part, la grande sous-unité de CAF-1, P180 chez Drosophila melanogaster, est impliquée dans l’incorporation des dimères d’histones H3-H4 lorsque l’ADN est nouvellement synthétisé : l’étude d’un allèle nul pour le gène codant la protéine P180 montre que cette fonction est essentielle à la viabilité larvaire car elle est requise pour la réplication efficace des régions euchromatiques du génome et l’organisation des nucléosomes sur l’ADN nouvellement répliqué. D’autre part, la grande sous-unité de CAF-1 interagit directement avec la protéine HP1a et mes travaux ont permis d’identifier, par la technique de GST pull-down, un petit domaine de vingt-sept acides aminés situé dans la partie carboxyterminale de la protéine P180 nécessaire à cette interaction. L’obtention de lignées transgéniques exprimant la protéine P180 tronquée de son domaine d’interaction avec HP1a m’a permis de montrer que l’interaction de la grande sous unité de CAF-1 avec HP1a n’est pas nécessaire à la viabilité des larves de drosophiles: cette forme tronquée de la grande sous-unité de CAF-1 permet donc l’assemblage des dimères H3/H4 sur l’ADN nouvellement répliqué. En revanche, la perte de l’interaction entre P180 et HP1a i) induit la désorganisation de l’hétérochromatine à un locus soumis au phénomène de variégation par effet de position et ii) provoque des défauts de ségrégation des chromosomes qui n’ont pas recombiné au cours de la première division de méiose dans les ovocytes chez la femelle. Ces défauts sont corrélés à une perte du maintien de l’appariement des régions péricentromériques nécessaire à ce mode de ségrégation atypique. Ainsi mes travaux ont permis de séparer les deux fonctions de la grande sous-unité de CAF-1 chez la drosophile. Ils fournissent un outil puissant pour analyser les multiples phénotypes qui restent à explorer dans les différents types cellulaires de cet organisme.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [103 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01464930
Contributeur : Anna Marenelly <>
Soumis le : vendredi 10 février 2017 - 16:04:30
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:15:15
Document(s) archivé(s) le : jeudi 11 mai 2017 - 15:14:07

Identifiants

  • HAL Id : hal-01464930, version 1

Collections

Citation

Mathieu Leroux-Coyau. Caractérisation biochimique et fonctionnelle de l'interaction entre la grande sous unité de CAF-1 et la protéine d'hétérochromatine HP1 chez la drosophile . Génomique, Transcriptomique et Protéomique [q-bio.GN]. 2012. 〈hal-01464930〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

95

Téléchargements de fichiers

26