Contexte tectono-sédimentaire du bassin de Franceville (Gabon)

Résumé : Mises en place vers 2,1 Ga, les séries du Francevillien (Gabon) ont été étudiées depuis le milieu du XXème siècle. Les premières synthèses ont servi à illustrer le classique modèle de différentiation lithologique (Lombard, 1956). Dans les années 80, la découverte des réacteurs naturels de fission d'Oklo, Okelobondo et Bangombe, montrent le contrôle stratigraphique de ces minéralisations uranifères. Elles suscitent des nouvelles études qui vont permettre de faire évoluer les idées sur le modèle sédimentologique, en particulier sur le lien entre environnement de dépôts, matière organique et concentration uranifère, tout en conservant le modèle initial d'évolution de bassin. Récemment la relance de l'exploration minière par AREVA et la découverte des premiers organismes coloniaux terrestres dans ces dépôts francevillien (El Abani et al, 2010), discutée (Donoghue & Antcliffe, 2010), ont montré la nécessité de replacer les formations sédimentaires dans un contexte tectono-sédimentaire approprié. L'établissement d'une cartographie actualisée (i) de nouvelles données, à la fois de nature sédimentologique et structurale, (ii) de l'intégration des données historiques et des nouveaux résultats lors de campagnes de prospection et de sondages, et (iii) de la prise en compte de toutes les datations disponibles, permet de revoir le modèle général d'évolution du bassin Francevillien. Sur sa bordure SO, le remplissage du bassin francevillien montre l'empilement vertical de trois Associations de Faciès (FA), toutes limitées de discordances cartographiques et ayant valeur d'unités lithostratigraphiques : reposant sur un socle archéen plus vieux que 2,7 Ga, (1) une série de dépôts fluviatiles (FA1), essentiellement composée de grès et de conglomérats, ensuite (2), sur une discordance datée vers 2,14 Ga, une série de dépôts marins littoraux, peu profonds (FA2), tout d'abord représentée par les grès bien triés, à nette influence tidale, puis par une épaisse série d'avant-plage, dominée par les houles de tempête, et enfin (3) une série, plus profonde, (FA3) dominée par des turbidites, vers la transition chenal-lobes (Parize et al, 2013). Dans ce secteur, ce remplissage ne serait pas plus récent que 2,085 Ga. La cartographie (Feybesse & Parize, 2011) et notre démarche tectonosédimentaire permettent d'associer ces trois FA à trois phases successives de l'évolution du bassin francevillien, après une phase initiale de structuration (collapse). La première phase (T1) affecte l'ensemble des dépôts de FA1. Elle correspond à une phase transtensive bien exprimée dans la partie SO du bassin. L'augmentation du flux de chaleur suggère que cette phase soit liée à la dislocation du craton panafricain. Elle aboutit au basculement du bassin et au comblement de paléoravinements par les premiers dépôts de FA2. Ensuite, la seconde phase (T2), est associée à la discordance entre le dépôt de FA2 et celui de FA3, et correspond à une phase de raccourcissement qui fait rejouer les failles créées lors de T1. Cette phase T2 conduit à l'effondrement du bassin. Enfin, la phase T3, pouvant être datée entre 2,03 et 2,05 Ga, correspond, quant à elle, à la phase de compression finale (serrage). Elle serait postérieure à la mise en place de cherts. Ainsi, l'évolution générale du basin ne correspondrait plus à un modèle de comblement passif après une phase de structuration initiale, mais à l'évolution classique d'un bassin transtensif qui évolue rapidement en bassin d'avant pays de la Chaîne de l'Ogooué (2,12 Ga ; W. Central African Belt, Feybesse et al, 1998). Cette histoire tectono-sédimentaire confirmerait le caractère profond des dépôts qui hébergeraient les faunes d'organismes coloniaux.
Type de document :
Communication dans un congrès
Association des Sédimentologistes Français. 14 ème congrès français de sédimentologie, Nov 2013, Paris, France. 73, pp.294, 2013
Liste complète des métadonnées

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-00913368
Contributeur : Isabelle Dubigeon <>
Soumis le : mardi 3 décembre 2013 - 15:35:40
Dernière modification le : mardi 29 mai 2018 - 12:50:55

Identifiants

  • HAL Id : insu-00913368, version 1

Collections

Citation

Thierry Mulder, Jean-Louis Feybesse, François Guillocheau, Olivier Parize. Contexte tectono-sédimentaire du bassin de Franceville (Gabon). Association des Sédimentologistes Français. 14 ème congrès français de sédimentologie, Nov 2013, Paris, France. 73, pp.294, 2013. 〈insu-00913368〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

762