Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Impact des exosomes dérivés du carcinome corticosurrénalien sur la reprogrammation des cellules endothéliales

Résumé : Le carcinome corticosurrénalien (CCS) est une tumeur rare mais agressive dans laquelle nous avons identifié une expression aberrante de plusieurs microARN. Les microARN sont de petits ARN non-codants qui régulent l’expression des gènes au niveau post-transcriptionnel. Parmi les miRs trouvés surexprimés dans le CCS, miR-139-5p et miR-483-5p sont impliqués dans le phénotype invasif de ce cancer. Notre équipe a montré que les cellules de CCS humain en culture produisent des exosomes. Ces microvésicules riches en protéines, lipides et acides nucléiques reflètent la composition de leurs cellules parentales et sont retrouvés dans plusieurs fluides biologiques. Nous avons émis l’hypothèse que les exosomes favoriseraient la communication entre les cellules tumorales et les cellules de leur microenvironnement. Etant donné que le CCS est une tumeur fortement vascularisée, notre objectif était de déterminer l’effet des exosomes sur le phénotype des cellules endothéliales. Pour cela, nous avons tout d’abord mis en place la purification des exosomes de cellules de CCS (NCI H295R), puis nous avons caractérisé leur contenu en microARN et en protéines. Nous avons montré que miR-483-5p est plus enrichi dans les exosomes que miR-139-5p. MiR-139-5p est préférentiellement exprimé dans les cellules comparées aux exosomes. De nombreuses protéines connues pour promouvoir la tumorigenèse et l’angiogenèse sont également enrichies dans les exosomes de NCI H295R. Nous avons ensuite étudié l’internalisation en temps réel des exosomes par les cellules endothéliales de veine ombilicale humaine (HUVEC) ainsi que leurs effets sur la migration, la tubulogenèse et la signalisation cellulaire. L’internalisation des exosomes induit une augmentation du contenu en miR-139-5p et miR-483-5p des HUVEC et accélère significativement leur migration et leur organisation en pseudo-tubes. D’autre part, les exosomes augmentent la phosphorylation de la protéine kinase AKT de manière dose-dépendante. Bien que miR-483-5p et miR-139-5p soient très peu exprimés dans les HUVEC comparées aux cellules tumorales, l’inhibition de leur expression endogène ou l’inhibition par un antagomiR contrôle atténue l’effet pro-migratoire des exosomes.Cependant, la transfection de miR-483-5p et miR-139-5p exogènes dans les HUVEC à des doses comparables à celles apportées par les exosomes n’a pas montré d’effet sur leur migration. Ces résultats suggèrent que l’utilisation d’exosomes déplétés en miR-483-5p et miR-139-5p, tout en conservant d’autres molécules agissant de concert avec ces 2 microARN, serait la condition optimale pour tester leur rôle dans la fonction des cellules endothéliales. Des cellules NCI H295R exprimant des éponges à microARN de façon inductible sont en cours de génération afin de produire ces microvésicules.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-03634652
Contributor : Josiane Denis Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, April 7, 2022 - 7:14:04 PM
Last modification on : Saturday, April 16, 2022 - 3:40:03 AM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2024-04-07

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

  • HAL Id : hal-03634652, version 1

Collections

Citation

Josiane Lampert Denis. Impact des exosomes dérivés du carcinome corticosurrénalien sur la reprogrammation des cellules endothéliales. Sciences du Vivant [q-bio]. 2022. ⟨hal-03634652⟩

Share

Metrics

Record views

11