Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Immunité du blé dur, modulation par la génétique et l’environnement

Résumé : La France est le premier producteur de céréales en Europe. Mais cette production est menacée chaque année par des épidémies de champignons phytopathogènes qui créent d’importantes pertes de rendement et de qualité du grain. Le lancement du projet Ecophyto devait permettre le développement de la recherche d’alternative aux fongicides chimiques. Cependant, l’essentiel des recherches est conduit sur le blé tendre alors que les avancées sont peu transposables sur blé dur du fait d’une génétique très différente entre ces deux espèces et une spécificité des souches pathogènes. Le but de cette étude est d’acquérir une vision d’ensemble des différents moyens de lutte du blé dur face aux principaux agents pathogènes : Puccinia recondita f. sp. tritici causant la rouille brune (RB), Zymoseptoria tritici et Parastagonosporum nodorum causant les forment STB et SNB de la septoriose. Un des moyens serait d’améliorer la génétique des variétés en trouvant de nouveaux gènes de résistance aux maladies. Dans cette étude, 1 QTL de résistance à RB et 2 QTLs de résistance à STB ont été détecté et validé. Cette étude a montré qu’il existait un réservoir de gènes de résistance dans des variétés anciennes de blé dur afin d’améliorer génétiquement la résistance aux champignons phytopathogènes. Un autre moyen serait de stimuler l’immunité basale de la plante via le biocontrôle au travers des substances naturelles ou des micro-organismes. Un traitement par un simulateur des défenses des plantes (chitine) 4h avant l’inoculation des champignons permet de réduire globalement de 18% les symptômes de STB mais augmentent de 48% ceux de SNB. Pour lutter contre la RB, les résultats sont moins tranchés car ce traitement permet de réduire les symptômes de certaines variétés et les augmente pour d’autres. Un traitement par des micro-organismes antagonistes a mis en évidence une activité de stimulation de défense des plantes mais qui ne s’est pas traduit par une résistance accrue. Cette étude a permis de mettre en évidence que pour stimuler l’immunité du blé dur par des produits de biocontrôle, il fallait prendre en compte les effets variétaux et avoir une approche multi-pathogène. Cependant l’efficacité de ces moyens de lutte peut être conditionnée par le milieu de culture et notamment par des contraintes abiotiques, tel que la sécheresse qui peuvent impacter l’immunité du blé. L’effet de cette contrainte sur les trois maladies (STN, SNB et RB) a été testé sur 20 variétés de blé dur. Toutes variétés confondues, il ne semble pas y avoir d’effet sur les symptômes de RB, mais on observe que pour la septoriose (STB et SNB), la quantité de symptôme augmente de 62% et 16% respectivement lors d’une contrainte hydrique. Là encore, le facteur variétal est à prendre en compte car une analyse de variance indique que 44,2% de la variabilité des symptômes de STB sont expliqués par un modèle avec interaction Stress*Variété et 43,4% pour les symptômes de SNB. Afin de comprendre comment la contrainte hydrique pouvait impacter la résistance, le niveau d’expression de gènes de défenses a été mesuré sous stress hydrique. Deux catégories sont observées : les variétés dont les défenses sont réprimées par le stress hydrique mais qui ne présentent pas toutes une augmentation des symptômes, et les variétés tolérantes à la sécheresse dont le niveau des défenses est maintenu stable. L’impact de la sécheresse n’est donc probablement pas dû à un seul mécanisme.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-03550439
Contributor : aurelie ducasse Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, February 1, 2022 - 9:42:41 AM
Last modification on : Wednesday, September 28, 2022 - 4:20:11 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, May 3, 2022 - 8:46:11 AM

File

Mémoire Diplôme SVT EPHE - D...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-03550439, version 1

Collections

Citation

Aurelie Ducasse. Immunité du blé dur, modulation par la génétique et l’environnement. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨hal-03550439⟩

Share

Metrics

Record views

39

Files downloads

46