Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Mémoire de diplôme

Impact du changement climatique sur la future distribution des espèces d’Odonates boréo-alpins : exemple dans la région de Chamonix (Haute-Savoie)

Résumé : Dans le cadre de la crise actuelle de la biodiversité, de nombreuses espèces sont menacées d'extinction ou ont disparu à cause de la dégradation ou de la disparition de leurs habitats, en conséquence des pressions anthropiques directes ou indirectes (aménagements, rejets). Les espèces les plus vulnérables sont les espèces spécialistes dont les habitats sont rares et menacés. C'est le cas des espèces sténothermes des zones humides d'altitude. Le changement climatique en cours est une menace pour ces espèces isolées, qui avec le déplacement d'espèces eurythermes compétitrices voient leurs habitats colonisés par d'autres espèces et n'ont pas toujours les capacités de se déplacer, ou la possibilité de trouver des habitats qui leurs sont favorables aux altitudes plus hautes. Pour mieux comprendre, anticiper et mitiger les impacts du changement climatique sur les espèces spécialisées de montagne, nous avons étudié entre 2017 et 2019 dans la région de Chamonix, les distributions potentielles actuelles et futures de six espèces d'Odonates boréo-alpins: Aeshna caerulea, Aeshna juncea, Somatocholora alpestris, Somatochlora arctica, Leucorrhinia dubia et Coenagrion hastulatum sur 125 zones humides au-dessus de 1900 mètres. Avant d'étudier ces distributions, à l'aide de cet échantillon de zones humides représentatif du territoire d'étude, nous avons démontré que seules 79% des zones humides d'altitude sont connues sur le territoire: les zones humides de petites surfaces sont souvent manquantes. Dans un second temps, pour maximiser la probabilité de détection des espèces dans cet échantillon, nous avons mis en place et comparé différentes méthodes de détection: trois basées sur l'identification morphologique des espèces (larve, adulte, exuvie) et le métabarcoding (méthode d'analyse de l'ADN environnemental). Les combinaisons de méthodes ont permis pour certaines espèces d'atteindre des probabilités de détection supérieures à 0.9 voir égale à 1. En se basant sur les probabilités de détection et la distribution des zones humides connues, nous avons construit des modèles pour prédire les distributions actuelles et futures des espèces et identifier des zones à enjeu de conservation: les espèces ont la limite supérieure de leur aire de distribution qui s'élève potentiellement en moyenne de 288 mètres en altitude entre 2020 et 2100 (3.6m/an). Les résultats obtenus permettent de démontrer la nécessité de mieux connaître et de protéger les habitats des espèces spécialistes rares et menacées, pour proposer des pistes d'actions et des programmes de surveillance adaptés aux espèces et aux zones humides d'altitude. Déployer ces recherches en prenant en compte ce groupe, mais également différents groupes d'espèces répondant différemment aux contraintes environnementales, à une échelle plus large que la région de Chamonix, serait nécessaire pour la préservation efficace des zones humides et de la biodiversité d'altitude.
Type de document :
Mémoire de diplôme
Liste complète des métadonnées

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-03080122
Contributeur : Marie Lamouille-Hébert <>
Soumis le : jeudi 17 décembre 2020 - 15:15:45
Dernière modification le : mercredi 6 janvier 2021 - 03:39:00

Fichier

MémoireMLH_VFF.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03080122, version 1

Collections

Citation

Marie Lamouille-Hébert. Impact du changement climatique sur la future distribution des espèces d’Odonates boréo-alpins : exemple dans la région de Chamonix (Haute-Savoie). Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨hal-03080122⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

12

Téléchargements de fichiers

6