Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Mémoire de diplôme

Les halocines C8 et H4, composés antimicrobiens produits par des archées de milieux hypersalins

Résumé : Les archées, retrouvées à l’origine dans des environnements extrêmes, sont présentes dans de très nombreux milieux tels que les eaux lacustres, les réservoirs de pétrole, les rizières, les sols, les tourbières, mais également au sein des plantes, des ciliés et chez les eucaryotes, sur la peau, dans la sphère ORL et le tube digestif de nombreuses espèces. Notre étude a porté sur les archées des milieux hypersalins. Ces milieux (naturels ou anthropiques) dont la concentration en sels est comprise entre 35 g.L-1 (eau de mer) et 350 g.L-1 (limite de solubilité du NaCl) sont très répandus sur notre planète. Plus particulièrement, nous avons examiné les composés antimicrobiens produits par ces archées halophiles, nommés halocines, notamment les halocines C8 et H4. L’halocine C8 (HalC8) est un peptide de 7,4 kDa purifié à partir de la souche de Natrinema sp. AS7092 isolée d’un lac hypersalé chinois et l’halocine H4 (HalH4) est une protéine de 34,9 kDa purifiée à partir de Haloferax mediterranei R4 isolée d’un marais salant espagnol. Nous avons montré dans cette étude que le gène halC8 est présent chez les différentes espèces des genres Natrinema et Haloterrigena, mais également chez plusieurs espèces d’archées halophiles de la classe des Halobacteria, ainsi que chez des archées méthanogènes halophiles de la classe des Methanomicrobia et des archées hyperthermophiles de la classe des Archaeoglobi. Contrairement au gène halC8, le gène halH4 n’est retrouvé que chez un nombre restreint de souches appartenant à des genres éloignés phylogénétiquement. Après purification, nous avons pu obtenir la masse exacte de HalC8 par chromatographie liquide couplée à un spectromètre de masse et ainsi prouver que cette halocine possède 5 ponts disulfure expliquant ainsi sa très forte stabilité. Enfin, nous avons débuté l’expression des gènes halC8 et halH4 par PCR en temps réel. Cela permettra d’aborder par la suite l’étude de la voie de biosynthèse de ces 2 halocines et la variation d’expression des halocines en fonction des conditions environnementales (facteurs abiotiques et biotiques).
Type de document :
Mémoire de diplôme
Liste complète des métadonnées

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-03079886
Contributeur : Manon Vandervennet <>
Soumis le : jeudi 17 décembre 2020 - 14:00:11
Dernière modification le : mercredi 6 janvier 2021 - 03:39:00

Fichier

Mémoire M Vandervennet.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03079886, version 1

Collections

Citation

Manon Vandervennet. Les halocines C8 et H4, composés antimicrobiens produits par des archées de milieux hypersalins. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨hal-03079886⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

22

Téléchargements de fichiers

6