Approche éco-anatomique du bois de vigne (Vitis vinifera L.) pour une meilleure connaissance de l'histoire de la viticulture en Méditerranée nord-occidentale

Résumé : Beaucoup d’énigmes subsistent quant à l’émergence et au développement de la viticulture et de la viniculture en Méditerranée nord-occidentale. L’existence de foyers de domestication indigènes, le rôle joué par les colons grecs et romains au contact des populations autochtones, ou bien le développement possible de vignes endémiques permettent d’établir un modèle de développement, d’expansion et de diffusion de la viticulture - viniculture en France. Malgré un corpus important de données génétiques, biologiques, archéologiques (sites viticoles, restes bio-archéologiques, traces de plantations) et historiques (textes et iconographie), des doutes persistent. L’émergence est-elle multi-locale ? La viticulture est-elle le fait de populations indigènes ou intervient-elle sous influence coloniale ? Quelle est l’origine (chronologique et géographique) de la viticulture ? Culture et domestication sont-elles synchrones ? A-t-on cultivé le sauvage avant la domestication ? Quels modes et quelles conduites de culture ont-ils prévalus ? Le projet intitulé « Approche éco-anatomique du bois de vigne (Vitis vinifera L.) pour une meilleure connaissance de l’histoire de la viticulture en Méditerranée nord-occidentale » a tenté de répondre à ces questions. L’analyse de charbons de bois archéologiques, comparés à des charbons de bois de vignes actuelles sauvages et domestiquées, a offert l’opportunité de trouver des réponses, en mettant en relation les résultats éco-anatomiques et les données archéologiques, archéobiologiques, et génétiques. Les résultats attendus ont porté sur (1) l’évaluation de la plasticité éco-anatomique de la vigne sauvage et de la vigne cultivée-domestiquée au regard des conditions environnementales et de culture, (2) la mise en évidence de caractères anatomiques quantitatifs discriminant la vigne sauvage de la vigne cultivée, (3) l’application des données éco-anatomiques de l’actuel dans le but d’identifier le statut (sauvage ou cultivé) des échantillons bio-archéologiques. Ces résultats ont permis de mieux cerner la datation des origines de la culture de la vigne et de mieux comprendre les modalités de culture (paramètres écologiques, pratiques culturales).
Type de document :
Mémoire de diplôme
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [80 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01992880
Contributeur : Katia Feve <>
Soumis le : vendredi 1 février 2019 - 11:26:49
Dernière modification le : vendredi 14 juin 2019 - 18:21:10
Document(s) archivé(s) le : jeudi 2 mai 2019 - 12:22:34

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2021-01-30

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Identifiants

  • HAL Id : hal-01992880, version 1

Collections

Citation

Katia Feve. Approche éco-anatomique du bois de vigne (Vitis vinifera L.) pour une meilleure connaissance de l'histoire de la viticulture en Méditerranée nord-occidentale. Sciences de l'environnement. 2019. ⟨hal-01992880⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

44