Etude de l'utilisation et de la sélection de l'habitat chez le mouflon de Corse à différentes échelles spatiales et temporelles

Résumé : Le mouflon de Corse (Ovis gmelini musimon var corsicana) est une espèce emblématique sur l’île, qui présente un statut de conservation préoccupant. Très peu d’études ont été menées sur l’espèce et les besoins de connaissances sur sa biologie et son écologie pour aider les gestionnaires sont importants. C’est dans ce contexte que nous avons décidé d’engager en 2015 une étude sur l’utilisation et la sélection d’habitat afin de mieux comprendre quels étaient les facteurs environnementaux et anthropiques qui pouvaient influencer son comportement, à différentes échelles spatiales et temporelles. Nous avons dans un premier temps étudié la probabilité d’occupation à l’échelle populationnelle, en mettant en place un protocole de présence/absence au sein de l’aire de répartition de la population du massif du Cinto, sur les zones ouvertes d’altitude, en période estivale. 190 sites ont été suivis, avec 3 passages entre le 1er juillet et le 30 septembre 2016, sur une superficie de 55000ha. Ce travail nous a permis de mettre en évidence le rôle clé de la température à laquelle répondent les mouflons en sélectionnant des habitats frais d’altitude, occupés largement par les formations à aulne odorant. Nous avons également pu montrer qu’à cette échelle, les mouflons évitent les zones où le dérangement est important (routes et sentiers de grande randonnées). Ces modèles d’occupation ont été utilisés pour prédire des cartes d’habitats favorables en zones ouvertes, dans le cadre d’un programme de relâchers de mouflons en périphérie de l’autre noyau de population présent sur l’île (massif de Bavella). Nous nous sommes placés dans un deuxième temps à l’échelle individuelle. Nous avons étudié la sélection d’habitat en saison estivale et hivernale à partir de données GPS collectées sur un échantillon de 13 mâles entre 2011 et 2015, en utilisant des méthodes d’analyse exploratoires et inférentielles. Nos résultats montrent notamment l’existence de deux stratégies en période estivale (résidents vs migrants). L’analyse de la sélection d’habitat à l’aide d’une SSF (step selection function) du groupe de migrants en zones ouvertes d’altitude démontre à nouveau l’importance du facteur température en été. Par ailleurs un évitement du GR20 aux heures où la fréquentation est la plus forte est mis en évidence. Parmi les animaux migrants nous avons également identifié deux patrons de migration (théorie de la vague verte). Nos résultats montrent à différentes échelles spatiales et temporelles le rôle clé du couvert thermique dans la sélection d’habitat du mouflon de Corse.
Type de document :
Mémoire de diplôme
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [232 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01973570
Contributeur : Frédéric Sanchis <>
Soumis le : lundi 14 janvier 2019 - 17:34:42
Dernière modification le : mercredi 16 janvier 2019 - 01:15:07

Fichier

diplome-SANCHIS.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01973570, version 1

Collections

Citation

Frédéric Sanchis. Etude de l'utilisation et de la sélection de l'habitat chez le mouflon de Corse à différentes échelles spatiales et temporelles. Sciences de l'environnement. 2018. ⟨hal-01973570⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

79

Téléchargements de fichiers

89