Étude de l’expression zCEACAM chez le zebrafish en fonction du stade de développement

Résumé : ÉCOLE PRATIQUE DES HAUTES ÉTUDES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Étude de l’expression zCEACAM chez le zebrafish en fonction du stade de développement SUAREZ DORMOY GONZALEZ Catherine RÉSUMÉ Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) sont liées à une inflammation de la paroi du tube digestif, avec pour symptômes principaux des douleurs abdominales, des vomissements et des diarrhées, accompagnés de diverses complications extra-intestinales et d’un risque accru de développer un cancer. Ces maladies sont en progression constante, notamment dans les pays industrialisés, créant un véritable problème de santé publique puisqu’aucun traitement curatif n’est disponible à ce jour. Les pathogènes intestinaux jouent un rôle clé dans le développement des MICIs. Ainsi, plusieurs des espèces pathogènes retrouvées chez les personnes atteintes d’une MICI, notamment les Escherichia coli AIEC, interagissent avec une même famille de récepteurs de l’épithélium intestinal, les CEACAMs (Carcino Embryonic Antigen-related Cell Adhesion Molecules), qui sont des molécules d’adhérence appartenant à la superfamille des immunoglobulines. Les interactions CEACAM:pathogènes, basées sur la reconnaissance des adhésines des pili bactériens, favorisent la colonisation de la muqueuse intestinale et l’internalisation des pathogènes, ce qui maintient l’état inflammatoire caractéristique des MICI. Malgré ce rôle important, le mode de reconnaissance précis des adhésines bactériennes par les CEACAMs humains est encore mal caractérisé, ce qui empêche un ciblage efficace de ces interactions à des fins thérapeutiques. En particulier, le développement d’un modèle in vivo permettant de faire de la vidéomicroscopie pour étudier ces interactions n’a pas encore été entrepris à ce jour. Le laboratoire dans lequel je travaille s'intéresse tout particulièrement aux interactions CEACAM:pathogènes et nous souhaitons développer un modèle d’étude de ces interactions chez le poisson-zèbre. Dans ce contexte, mon projet avait pour but d’étudier l’orthologue potentiel des CEACAMs intestinaux humains chez le poisson, que nous avons nommé zCEACAMpath. Dans un premier temps, nous avons cherché à déterminer le profil d’expression de ce récepteur chez le poisson à un stade de développement précoce. Nous avons pour cela employé deux approches complémentaires. La première approche a consisté à réaliser des hybridations in situ avec une sonde ARN marquée à la digoxygénine pour évaluer le profil d’expression de l’ARN messager de zCEACAMpath. La seconde approche à générer une lignée de poissons transgénique « rapportrice » exprimant une protéine fluorescente (GFP ou mCherry) sous contrôle du promoteur du gène zCEACAMpath, permettant ainsi de visualiser directement dans quelles cellules le récepteur est exprimé. Les deux approches ont conduit à des résultats similaires, à savoir que zCEACAMpath est exprimé dès le premier jour de développement des embryons et qu’il se localise essentiellement au niveau de l’épiderme du poisson, sur sa partie ventrale et majoritairement le long du sac vitellin. Nous avons postulé que ces cellules pourraient être des ionocytes facilitant les échanges avec le milieu extérieur. Ainsi, bien que zCEACAMpath ne soit pas exprimé dans l’intestin au cours des premiers jours de développement, sa localisation au niveau de cellules de la peau interagissant avec le milieu environnant pourrait malgré tout suggérer un rôle dans les interactions avec des ligands extérieurs et donc potentiellement des bactéries. Les travaux présentés dans ce mémoire constituent une première étape importante pour pouvoir déterminer si ce récepteur peut, oui ou non, être utilisé pour étudier les interactions CEACAM-pathogènes chez le zebrafish.
Type de document :
Mémoire de diplôme
Liste complète des métadonnées

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01693459
Contributeur : Catherine Suarez Dormoy Gonzalez <>
Soumis le : vendredi 26 janvier 2018 - 11:30:15
Dernière modification le : vendredi 24 mai 2019 - 10:39:46

Identifiants

  • HAL Id : hal-01693459, version 1

Collections

Citation

Catherine Suarez Dormoy Gonzalez. Étude de l’expression zCEACAM chez le zebrafish en fonction du stade de développement. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨hal-01693459⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

210