Etude de la variabilité des gènes des groupes sanguins dans la population des patients de l’EFS Alpes Méditérrannée.

Résumé : Plus de 300 antigènes de groupes sanguins sont actuellement décrits. Ils sont d’expression variable en fonction des populations, ainsi que d’un individu à l’autre au sein d’une même population. L’existence de variants dans certains systèmes (RH ou KEL par exemple), et les phénotypes rares (notamment l’absence d’expression d’antigènes de fréquence élevée) peuvent être à l’origine de conflits immunologiques qui compliquent les transfusions ou les grossesses. Les variants antigéniques et les phénotypes rares ne sont, la plupart du temps, pas détectables par immuno-phénotypage, et seule la réalisation d’un génotype permet de les identifier. La première partie de ce travail porte sur l’étude des ambigüités de phénotype des systèmes RH et Kell, particulièrement immunogènes. Le génotypage du système RH permet d’identifier les patients exprimant un phénotype partiel associé à un risque d’allo-immunisation. Si 60% des patients de phénotype RhD faible ne sont pas à risque d’immunisation et peuvent recevoir des produits sanguins RhD positif, près de 40% des patients avec une ambiguïté du phénotype RhC présentent un risque d’allo-immunisation anti-RhC. Nous nous sommes attachés, pour l’ensemble des ambiguïtés de phénotype, à poursuivre nos investigations jusqu’à l’identification d’un allèle pouvant expliquer l’ambiguïté. Ceci a permis d’identifier 16 nouveaux allèles RH et six nouveaux allèles KEL. Les données moléculaires ont été complétées par des analyses en cytométrie de flux, en immunohématologie ou grâce à la modélisation 3D. La seconde partie de cette étude est la mise en place d’outils moléculaires pour prédire les phénotypes rares Vel-négatif ou Yta-négatif. Je me suis intéressée au phénotype Vel-négatif en raison de la dangerosité des immunisations anti-Vel. Bien que l’anti-Yta ne soit pas responsable, en général, de réactions transfusionnelles, son identification reste importante afin d’exclure la présence d’autres anticorps qui pourraient être dangereux. Les résultats montrent la puissance des outils moléculaires pour décrire de nouveaux variants et améliorer la sécurité transfusionnelle des patients. Cependant les données moléculaires doivent toujours être corrélées aux données immunologiques et l’utilisation des outils moléculaires doit être élargie aux donneurs afin de disposer d’unités de sang compatibles avec le patient.
Type de document :
Mémoire de diplôme
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [103 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01690364
Contributeur : Lugdivine Filosa <>
Soumis le : lundi 29 janvier 2018 - 07:37:17
Dernière modification le : mardi 30 janvier 2018 - 01:26:48
Document(s) archivé(s) le : lundi 30 avril 2018 - 12:35:44

Fichier

mémoire EPHE_de Boisgrollier-...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01690364, version 1

Collections

Citation

/ Filosa Lugdivine. Etude de la variabilité des gènes des groupes sanguins dans la population des patients de l’EFS Alpes Méditérrannée.. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨hal-01690364⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

169

Téléchargements de fichiers

1364