Toxicocinétique et effets métaboliques du benzo[a]pyrène seul ou en mélange avec le benzo[b]fluoranthène chez la grenouille verte

Résumé : Dans les zones humides, un déclin dramatique des populations d’amphibiens a été observé au niveau mondial depuis les années 80. Malgré de nombreuses études suggérant que les amphibiens sont très sensibles aux pressions anthropiques cumulées, le rôle joué par les polluants organiques persistants (POP) reste mal connu sur le stade adulte. Les zones humides représentent des zones puits pour une grande variété de POP et particulièrement pour les hydrocarbures polycycliques aromatiques (HAP) qui ont la caractéristique d’être retrouvés en mélange dans les écosystèmes. Le Benzo[a]pyrène (BaP) et le Benzo[b]fluoranthène (BbF) sont des HAP lourds appartenant à la liste des 16 HAP classés prioritaires qui présentent des caractéristiques physico chimiques similaires. Cette étude porte sur la toxicocinétique et les effets métaboliques du BaP seul ou en mélange avec le BbF chez les grenouilles vertes P. kl. esculentus. Par des méthodes classiques de suivi du 14C-BaP, nous avons confirmé la tolérance des grenouilles vertes mâles à de forte concentration environnementale (10 µg.l-1) de BaP, se caractérisant par une capacité d’absorption, de métabolisation de ce composé et d’excrétion. Néanmoins ces capacités sont modifiées par la présence du BbF sur les temps courts (de 12 h à 48 h), engendrant des différences de bioconcentration. Une tendance à l’induction hépatique des cytochromes P450 pour les individus exclusivement exposés au mélange a été également mise en évidence. De plus, l’étude du métabolisme glucidique par des tests de tolérance au glucose et au pyruvate a permis de mettre en évidence des désordres métaboliques notamment par l’activation de la voie de la néoglucogenèse sans modification de la sensibilité à l’insuline chez tous les individus sauvages exposés. Ces résultats nous ont permis de démontrer par des méthodes simples et globales que les HAP, bien que rapidement métabolisés par les grenouilles vertes, entrainent des désordres métaboliques importants. Ces effets apparaissent généralisés au modèle amphibien puisqu’ils confirment des résultats antérieurs obtenus chez le xénope tropicalis et qu’ils ne sont pas influencés par la complexité génétique des grenouilles vertes.
Liste complète des métadonnées

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01690091
Contributeur : Sylvie Veyrenc <>
Soumis le : lundi 22 janvier 2018 - 16:56:56
Dernière modification le : mardi 20 février 2018 - 01:06:55
Document(s) archivé(s) le : jeudi 24 mai 2018 - 10:23:23

Fichier

Diplome_SVT-VEYRENC.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01690091, version 1

Collections

Citation

Sylvie Veyrenc. Toxicocinétique et effets métaboliques du benzo[a]pyrène seul ou en mélange avec le benzo[b]fluoranthène chez la grenouille verte. Ecotoxicologie. 2018. ⟨hal-01690091⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

342

Téléchargements de fichiers

960