Les éléphants de mer auxiliaires d'étude à la description de l'océanographie physique et à l'écologie marine

Résumé : Depuis 2003, l’équipe de Christophe Guinet basé au Centre d’Etude Biologique de Chizé suit la population des éléphants de mer de Kerguelen dans l’océan Austral. Pour ce faire ils utilisent le bio-logging et équipent des éléphants de mer de balises Argos afin de suivre leur trajet en mer durant plusieurs mois. Ces balises enregistrent des données environnementales, tel que la température ou la salinité, et comportementales, tel que les tentatives de capture de proie ou les événements de bioluminescence. De par leur comportement en mer, des plongées en continues à des profondeurs pouvant aller jusqu’à 2000 mètre, et leur zone d’habitat difficile d’accès pour l’homme : supérieur à des latitudes à 50 degrés Sud, les éléphants de mer sont des parfaits bioéchantillonneurs de l’océan Austral. Cependant les données récoltées ont besoin d’être traitées, calibrées et ordonnées avant d’être utilisées dans différentes études océanographiques ou biologiques dans un soucis d’homogénéité. L’objectif de ce travail est d’une part, de créer un outil automatisé de calibration sous Matlab qui permet d’assurer une précision des données de température et salinité et d’autre part, d’utiliser les données comportementales pour essayer de mettre en relation les événements de bioluminescence comme une cause ou une conséquence des événements de tentatives de capture de proie. Grâce aux connaissances océanographiques un outil a été développé et a permis de calibrer plus de 500 000 profils océanographiques en température et salinité avec des précisions assurées pour chaque profil. L’outil est toujours en cours d’amélioration avec la calibration d’autres données environnementales comme la chlorophylle a ou la détection des profils ayant des erreurs de plus en plus automatisées. Concernant la partie biologie les résultats montrent un lien de causalité des événements de bioluminescence avec les tentatives de captures de proie. La limite vient surtout du capteur de lumière qui détecte les événements de bioluminescence jusqu’à 3 mètres, l’amélioration des capteurs permettrait donc de vérifier les résultats obtenus.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [82 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01558088
Contributeur : Baptiste Picard <>
Soumis le : vendredi 7 juillet 2017 - 09:21:23
Dernière modification le : mardi 26 juin 2018 - 11:25:30
Document(s) archivé(s) le : mercredi 24 janvier 2018 - 08:23:32

Identifiants

  • HAL Id : hal-01558088, version 1

Collections

Citation

Baptiste Picard. Les éléphants de mer auxiliaires d'étude à la description de l'océanographie physique et à l'écologie marine . Biologie animale. 2017. 〈hal-01558088〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

200

Téléchargements de fichiers

90