Etude de la régulation de la virulence de Pseudomonas entomophila : recherche de gènes cibles du système à deux composants GacS/GacA impliqués dans la pathogénicité

Résumé : Pseudomonas entomophila (Pe) est une bactérie à Gram-négatif découverte lors de l’étude des interactions hôte-pathogène chez Drosophila melanogaster. Cette bactérie manifeste un caractère entomopathogène à l’égard de D.melanogaster. Elle persiste dans l’intestin de la drosophile, la colonise et la tue. Le système à deux composants GacS/GacA (système Gac) de Pe contrôle l’expression des gènes responsables de la production des enzymes extracellulaires et des métabolites secondaires. Ce système régule généralement des gènes liés à la virulence. Le mutant du système Gac de Pe ne persiste pas dans l’intestin et n’est pas virulent vis-à-vis de la drosophile. La dissection d’une mouche après l’infection naturelle par Pe montre qu’il y a une grande perturbation au niveau de l’intestin de la drosophile. Ce phénomène n’est pas observé lorsque c’est le mutant Gac qui infecte la drosophile. Donc, des facteurs de virulence responsables de la persistance dans l’intestin et de la pathogénicité de Pe peuvent être régulés par le système Gac. Nous avons disséqué le fonctionnement du système Gac en lançant un crible pour trouver ces facteurs. Le système Gac est activé par un signal extérieur inconnu, produit par la bactérie, durant la phase stationnaire. Cette activation entraîne la phosphorylation de la protéine senseur GacS qui phosphoryle ensuite la protéine régulatrice GacA. Cette dernière active la transcription de gènes, entrainant la production de deux petits ARNs : rsmY et rsmZ. Les petits ARNs séquestrent la protéine RsmA qui bloque la traduction des gènes en se fixant sur l’ARN messager, et déclenchent la traduction des gènes régulés par le système Gac. En construisant le système Gac inductible, nous avons fait un crible et trouvé plusieurs gènes régulés par le système Gac. Parmi eux, nous avons trouvé deux gènes impliqués dans la virulence. Ce sont des gènes codants une protéase ‘La-2 ATP-dépendante liant l’ADN’ et une ‘nitrite réductase à cuivre’. Des mutants affectés dans ces gènes sont moins virulents que la souche sauvage. Cependant, le rôle précis de ces facteurs dans le processus de virulence reste à déterminer. Le facteur sigma RpoS est un facteur alternatif de l’ARN polymérase actif durant la phase stationnaire. L’étude du rôle de RpoS dans la virulence de Pe a montré qu’il participe à la virulence indépendamment du système Gac.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [54 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01482455
Contributeur : Samuel Haroutunian <>
Soumis le : vendredi 3 mars 2017 - 15:48:13
Dernière modification le : vendredi 16 mars 2018 - 01:14:07
Document(s) archivé(s) le : mardi 6 juin 2017 - 12:43:51

Identifiants

  • HAL Id : hal-01482455, version 1

Collections

Citation

Hyunsuk Shin. Etude de la régulation de la virulence de Pseudomonas entomophila : recherche de gènes cibles du système à deux composants GacS/GacA impliqués dans la pathogénicité. Bactériologie. 2012. 〈hal-01482455〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

448

Téléchargements de fichiers

372