Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Mise au point de méthodes de détection des souches d’Escherichia coli productrices de Shiga-toxines (STEC)

Résumé : Les Escherichia coli producteutrices de Shiga-toxines (STEC) sont des agents pathogènes importants émergents en santé publique. Ces bactéries sont à l’origine des épidémies de colites hémorragiques et de syndrome hémolytique et urémique (SHU). La grande majorité des cas est liée à la consommation d’aliments contaminés par un type particulier de STEC appelés E. coli entérohémorragiques (EHEC) parmi lesquels on trouve les sérogroupes définis comme pathogènes par l’AFSSA : O26, O103, O111, O145 et O157. Les bovins ont depuis longtemps été identifiés comme un important réservoir de STEC. Bien que la transmission des STEC à l'homme soit fréquemment associée à la consommation de viande, les produits laitiers ont également été impliqués dans les cas humains. Le développement de méthodes rapides pour la détection des STEC les plus impliqués en pathologie humaine est donc essentiel pour assurer la sécurité des produits alimentaires. Cependant, la détection des STEC dans les aliments est une problématique principalement en raison de la diversité des sérogroupes de STEC et de l'absence de caractéristiques biochimiques communes permettant de les distinguer des autres E. coli. L'objectif de cette mémoire était d’optimiser le protocole de détection des STEC dans les aliments de manière à pouvoir proposer aux industriels des protocoles leur permettant une maîtrise du « danger STEC » dans leur filière. Pour se faire, nous sommes intervenus à différentes étapes du protocole. Nous avons notamment sélectionné un milieu d’enrichissement permettant la détection des E. coli O26 dans les fromages au lait cru : EPT+ acriflavine + CT. Nous avons également évalué les performances d’une méthode de détection des E. coli O157:H7 (VIDAS ECPT UP) dans la viande de boeuf. Cette nouvelle technique est basée sur l’utilisation de protéines recombinante de phage qui ciblent spécifiquement les E. coli O157. A travers cette étude, nous avons démontré la possibilité d’avoir des temps d’enrichissement minimes pour l’analyse d’échantillon de 25g (6h) et la faisabilité d’analyser des échantillons de 375g avec un ratio de dilution de ¼ et un enrichissement de 24h.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [182 references]  Display  Hide  Download

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01478630
Contributor : Admin HAL-EPHE Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, February 28, 2017 - 11:38:15 AM
Last modification on : Wednesday, November 17, 2021 - 12:31:50 PM
Long-term archiving on: : Monday, May 29, 2017 - 1:22:57 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01478630, version 1

Collections

Citation

Marion Bouvier. Mise au point de méthodes de détection des souches d’Escherichia coli productrices de Shiga-toxines (STEC). Bactériologie. 2011. ⟨hal-01478630⟩

Share

Metrics

Record views

274

Files downloads

6220