PROTEINES INTRINSEQUEMENT DESORDONNEES : DE LA MUTAGENÈSE ALÉATOIRE À LA RELATION STRUCTURE-FONCTION

Résumé : Les protéines intrinsèquement désordonnées (PID) sont dépourvues de structures secondaire et tertiaire en conditions physiologiques. La plupart des PID sont impliquées dans des fonctions cellulaires intervenant dans des étapes clés de la vie cellulaire, telles que la régulation du cycle cellulaire, la transduction d’un signal et la transcription. Une caractéristique notable des PID est leur capacité à interagir avec de multiples partenaires tout en étant spécifiques. Bien que cette propriété semble liée à leur flexibilité structurale, aucune étude n’a été entreprise jusqu’à présent qui permettrait de comprendre les déterminants moléculaires de la reconnaisance de partenaire. Le but de ce projet est de tenter de comprendre et de préciser les bases moléculaires déterminant l’affinité et la spécificité des PID lors de la reconnaissance de leur(s) partenaire(s). Pour cela, l’approche in vitro utilisée a consisté en la génération de mutants aléatoires au sein de la partie C-terminale de la nucléoprotéine NTAIL (domaine désordonné) du virus de la rougeole. Le domaine NTAIL subit un repliement induit en _-hélice au niveau de la région d’interaction Box2 (aa 489-506), lors de sa liaison avec son partenaire naturel et structuré PXD (partie C-terminale de la Phosphoprotéine). Le système de criblage utilisé est fondé sur le réassemblage de la Green Fluorescent Protein (GFP), où NTAIL et PXD sont chacun fusionnés à une moitié de la GFP. Ainsi, l’affinité de l’interaction des variants de NTAIL pour PXD, guide la reconstitution de la GFP. La mesure de la fluorescence des variants de NTAIL, corrélée à l’analyse de leur séquence peptidique, a permis de confirmer l’implication de certains résidus de la Box2 dans la liaison avec le partenaire. De plus, cette étude met en évidence que la pré-configuration en hélice de la région Box2 facilite l’interaction. Enfin, grâce à cette approche d’évolution descriptive, nous avons identifié des sites de contact primaire, en dehors de la Box2, capables de favoriser l’interaction entre NTAIL et son partenaire PXD.
Type de document :
Mémoire de diplôme
Biologie moléculaire. 2012
Liste complète des métadonnées

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01472476
Contributeur : Samuel Haroutunian <>
Soumis le : lundi 20 février 2017 - 17:48:12
Dernière modification le : jeudi 18 janvier 2018 - 01:55:20
Document(s) archivé(s) le : dimanche 21 mai 2017 - 15:43:32

Identifiants

  • HAL Id : hal-01472476, version 1

Collections

Citation

Antoine Gruet. PROTEINES INTRINSEQUEMENT DESORDONNEES : DE LA MUTAGENÈSE ALÉATOIRE À LA RELATION STRUCTURE-FONCTION. Biologie moléculaire. 2012. 〈hal-01472476〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

217

Téléchargements de fichiers

168