Rôle de l'hélicase à ARN CshC dans l'adaptation au froid et dans la sporulation de la bactérie pathogène Bacillus cereus

Résumé : Bacillus cereus est une bactérie ubiquitaire, présente dans les sols sous forme de spores. On la retrouve ainsi fréquemment sur les végétaux entrant dans la composition de plats cuisinés à base de légumes. Ces matrices alimentaires sont favorables à la germination des spores et à la reprise de croissance de B. cereus, pouvant ainsi conduire à des intoxications alimentaires. La maitrise de la qualité microbiologique de ces aliments nécessite souvent une réfrigération à laquelle B. cereus est capable de s’adapter pour se multiplier, en mettant en place des mécanismes moléculaires répondant aux stress rencontrés. Parmi ceux-ci, l’implication de trois des hélicases à ARN de B. cereus ATCC14579, CshA, CshB et CshC a été démontrée dans l’adaptation au froid. L’objectif de ce travail était de caractériser une souche mutante ∆cshC, afin de déterminer le rôle de la protéine CshC dans l’adaptation au froid de la bactérie ainsi que dans la sporulation. Le retard dans la croissance à 20°C de la souche ∆cshC par rapport à la souche sauvage (WT), accompagné de déformations morphologiques et de modifications dans la mobilité cellulaire indiquent que cette hélicase à ARN est impliquée dans l’adaptation générale de la bactérie. Le gène cshC appartient à un locus de 6 gènes probablement organisés en opéron à 20°C et dont la transcription est régulée en fonction de la température de croissance. La région promotrice fonctionnelle rp2101 possède des éléments de type cold box, indispensables à sa régulation qui nécessite également la présence de la protéine CshC. La souche ∆cshC présente un retard dans les premières étapes de la sporulation et plus fortement à 20°C qu’à 37°C. L’observation de l’ultrastructure des spores de ∆cshC produites à 20°C révèle la présence d’un exosporium fragile, voire détaché du cœur de la spore. Les spores ∆cshC sont moins hydrophobes et plus sensibles que les spores WT aux hautes fluences délivrées en lumière pulsée, tout en gardant une résistance à la chaleur humide comparable. Enfin, les spores ∆cshC produites à 20°C montrent un retard dans la germination par rapport aux spores WT en milieu riche (LB) et en présence d’inosine, comme inducteur de germination.
Type de document :
Mémoire de diplôme
Biochimie, Biologie Moléculaire. 2016
Liste complète des métadonnées

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01419390
Contributeur : Stéphanie Chamot <>
Soumis le : lundi 19 décembre 2016 - 13:07:58
Dernière modification le : mardi 17 octobre 2017 - 09:14:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01419390, version 1

Collections

Citation

Stéphanie Chamot. Rôle de l'hélicase à ARN CshC dans l'adaptation au froid et dans la sporulation de la bactérie pathogène Bacillus cereus. Biochimie, Biologie Moléculaire. 2016. 〈hal-01419390〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

294