Modalité d'activation des lymphocytes T g9d2 humains

Allain-Maillet Sophie 1
1 EPHE Section sciences de la vie
EPHE - École pratique des hautes études
Résumé : Les lymphocytes T g9d2 représentent la majeure population des LT gd circulant dans le sang périphérique chez l’Homme adulte. Ce sont des cellules cytotoxiques impliquées dans la réponse immunitaire contre de nombreux pathogènes et contre les cellules tumorales. Ils reconnaissent des antigènes solubles, non-peptidiques, de faible masse moléculaire : des intermédiaires de la voie de synthèse des isoprénoïdes appelés phosphoantigènes. Les aminobisphosphonates permettent l’accumulation de ces intermédiaires phosphoantigéniques dans de nombreuses cellules. Les LT g9d2 reconnaissent également des antigènes membranaires comme le complexe apolipoprotéine A1- ATPsynthase (présent sur de nombreuses cellules tumorales). On attribue aux LT g9d2une implication directe dans le contrôle immunitaire des cancers et des infections grâce à leurs réactivités anti-tumorales et contre de nombreux pathogènes, à leur capacité à produire des cytokines inflammatoires et à leur activité cytolytique et bactéricide. Les modalités précises d’activation des LT g9d2 humains par les phosphoantigènes ne sont pas encore totalement connues. Nous avons mis en évidence la potentialisation de la réponse lymphocytaire T g9d2 par les cellules dendritiques (DC). En effet, les LT g9d2 répondent mieux aux phosphoantigènes, endogènes ou exogènes, en présence de cellules dendritiques (contrairement aux autres cellules présentatrices d’antigènes), et ce, avec un contact entre les deux types cellulaires. Nous avons vu que les DC immatures potentialisent mieux la réponse cytokinique (Th1 et Th2) des LT g9d2 que les DC matures, mais qu’elles n’influencent pas la réponse cytotoxique ou la prolifération. Aux faibles doses d’antigène, les DCi stimulent les LT g9d2 pour qu’ils produisent les cytokines nécessaires à leur propre maturation (complète) sans toutefois provoquer leur lyse, leur permettant ainsi d’activer d’autres cellules immunitaires. Notons également que les LT g9d2 n’induisent pas la maturation des DC environnantes ne présentant pas de phosphoantigènes. De plus, nous avons mis en évidence une réponse spécifique des LT g9d2 vis-à-vis de cellules dendritiques infectées par des mycobactéries (production de cytokines, prolifération), où seules les DC infectées ayant rencontré les LT g9d2 deviennent matures (maturation complète). Cependant nous avons observé une fenêtre de temps très courte entre l’infection des DC et l’activation efficace des LT g9d2. Des résultats préliminaires laissent penser que la voie de synthèse des isoprénoïdes est perturbée dans les DC infectées par le BCG. En conclusion, la capacité des DC immatures à potentialiser sélectivement les réponses mémoires des LT g9d2 souligne l’effet adjuvant de ces lymphocytes et peut-être d’autres cellules mémoires naturelles ou de lymphocytes T conventionnels.
Type de document :
Mémoire de diplôme
Biologie moléculaire. 2006
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [122 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01360922
Contributeur : Ludmilla Epinoux <>
Soumis le : mardi 6 septembre 2016 - 14:40:30
Dernière modification le : vendredi 21 octobre 2016 - 14:41:05
Document(s) archivé(s) le : mercredi 7 décembre 2016 - 13:40:52

Identifiants

  • HAL Id : hal-01360922, version 1

Collections

Citation

Allain-Maillet Sophie. Modalité d'activation des lymphocytes T g9d2 humains. Biologie moléculaire. 2006. 〈hal-01360922〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

114

Téléchargements de fichiers

308