Nouveaux fixateurs en anatomie pathologique : Etude comparative de 3 fixateurs non formolés FineFix, RCL2, Ethacarn

Résumé : Le formol est depuis plus d’un siècle le fixateur de référence dans les laboratoires d’anatomie pathologique. Or depuis quelques années le classement de ce fixateur comme carcinogène par l’OMS a conduit à une modification de la réglementation française mettant en avant la nécessité de diminuer le taux d’exposition à ce fixateur. Avec l’essor de la biologie moléculaire dans les années 90, l’étude des acides nucléiques sur les prélèvements fixés par le formol et ses dérivés s’avère difficile, la cryoconservation est alors préférée pour les études moléculaires. Mais après une quinzaine d’année d’application, le coût et les contraintes de ce système de conservation par le froid se sont révélés trop importants. Mon travail s’intègre dans un projet national visant à tester la substitution de la cryoconservation pour les études moléculaires, voir idéalement au remplacement du formol par de nouveaux fixateurs. Pour cela, trois fixateurs non formolés (FNF) (le Finefix, l’Ethacarn et le RCL2) ont été testés d’une part pour les techniques histologiques et d’autre part pour les techniques de biologie moléculaire. L’analyse morphologique après coloration à l’HPS a permis de diagnostiquer l’ensemble des tumeurs pulmonaires et cérébrales lors de la fixation par un FNF, avec cependant une conservation moins bonne de la résolution chromatinienne et de l’aspect général du cytoplasme lors de la fixation par le FineFix. L’analyse des immunomarquages a montré une intensité de marquage globalement plus forte dans le cas des fixateurs non formolés en comparaison de la fixation formolée. La conservation des acides nucléiques après fixation non formolée a été évaluée quantitativement et qualitativement. La disponibilité des acides nucléiques, évaluée par les rendements d’extraction, est identique entre les FNF et la cryoconservation. La pureté des ADN extraits semble meilleure lors de la fixation par le RCL2. Les ADN présentent, quelque soit le FNF, un haut poids moléculaire comparable à celui obtenu après cryoconservation. A l’instar des ADN, la disponibilité des ARN est semblable entre les fixateurs non formolées et la cryoconservation. En revanche, la qualité des ARN après fixation par le FineFix est moindre en comparaison des deux autres fixateurs non formolés et de la cryoconservation. La fixation par l’Ethacarn aboutit aussi dans quelques cas à la conservation d’ARN de moindre qualité par rapport à la cryoconservation. L’ensemble des résultats montre que la conservation tissulaire par le FineFix, quoique déjà utilisé dans certains laboratoires d’anatomie pathologique, est moins bonne en comparaison de celle par l’Ethacarn et le RCL2, tout en restant correcte. La distinction entre ces 2 derniers FNF, moins évidente, donne l’avantage au RCL2. Avant le remplacement définitif du formol et de la cryoconservation par un FNF, plusieurs points doivent être vérifiés, telle que la stabilité des prélèvements après plusieurs années et la non toxicité des ces nouvelles substances.
Type de document :
Mémoire de diplôme
Biologie cellulaire. 2010
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [74 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01360391
Contributeur : Ludmilla Epinoux <>
Soumis le : lundi 5 septembre 2016 - 16:40:57
Dernière modification le : mardi 6 février 2018 - 12:02:02
Document(s) archivé(s) le : mardi 6 décembre 2016 - 14:03:09

Identifiants

  • HAL Id : hal-01360391, version 1

Collections

Citation

Eudeline Alix. Nouveaux fixateurs en anatomie pathologique : Etude comparative de 3 fixateurs non formolés FineFix, RCL2, Ethacarn. Biologie cellulaire. 2010. 〈hal-01360391〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

134

Téléchargements de fichiers

1247