IMMUNOTHÉRAPIE DE L'ALLERGIE ALIMENTAIRE ET ÉTUDE DES MÉCANISMES IMMUNOLOGIQUES ASSOCIÉS

Résumé : L’allergie est devenue un problème de santé majeur puisque depuis quelques années, la prévalence des maladies liées à l’allergie a fortement augmenté dans les pays industrialisés. L’allergie alimentaire se caractérise par une hypersensibilité développée contre des protéines allergéniques présentes dans les aliments. Certaines des réactions allergiques sont graves et peuvent parfois être mortelles comme les chocs anaphylactiques. À l’heure actuelle, le seul moyen de traiter les allergies est l’immunothérapie spécifique de l’allergène (ITS). L’ITS est déjà pratiquée pour soigner certaines allergies, notamment respiratoires. Mais l’immunothérapie pour soigner des allergies alimentaires reste encore du domaine de la recherche. L’induction de tolérance du système immunitaire à un allergène par voie orale semble être aujourd’hui une approche prometteuse. Notre laboratoire a développé une stratégie d’immunothérapie de l’allergie alimentaire par voie orale, en utilisant des plasmides codant pour des pseudo-particules virales (VLP) qui protégent l’antigène à délivrer. Ces particules, capables d’induire des réponses immunitaires de type Th1 peuvent être utilisées pour contrer les réponses allergiques (réponse Th2). Nous avons testé des optimisations de la stratégie d’immunothérapie en associant les plasmides codant pour les VLP (plasmoVLP) avec des plasmides codant des cytokines immunorégulatrices ; telles l’IL-2 et l’IL-10. Nous avons montré que l’association des plasmoVLP avec les pIL2 et pIL10 administré en préventif améliore les effets thérapeutiques des plasmoVLP chez la souris et permet une protection contre les signes cliniques jusqu’à neufs semaines après la fin du traitement. En parallèle, nous avons cherché à caractériser les mécanismes par lesquels le système immunitaire muqueux de l’intestin capte les antigènes, en particulier les VLP. Nous avons développé des outils qui permettent de suivre les VLP rendues fluorescentes et validé par cytométrie en flux et par microscopie confocale l’approche expérimentale notamment après administration au niveau des poumons. Par contre, nous nous sommes heurtés à des difficultés techniques pour reproduire ce type de résultats dans les intestins. Ce travail a néanmoins permis de mettre au point de nouvelles techniques jusqu’alors non utilisées au laboratoire et qui permettront de mieux caractériser les mécanismes immunologiques mis en jeu lors de l’induction d’une tolérance contre les allergènes alimentaires.
Type de document :
Mémoire d'étudiant
Sciences du Vivant [q-bio]. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [131 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01583623
Contributeur : Faustine Brimaud <>
Soumis le : jeudi 7 septembre 2017 - 16:21:13
Dernière modification le : mercredi 21 mars 2018 - 18:57:55

Identifiants

  • HAL Id : hal-01583623, version 1

Collections

Citation

Faustine Brimaud. IMMUNOTHÉRAPIE DE L'ALLERGIE ALIMENTAIRE ET ÉTUDE DES MÉCANISMES IMMUNOLOGIQUES ASSOCIÉS . Sciences du Vivant [q-bio]. 2016. 〈hal-01583623〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

152

Téléchargements de fichiers

202