Caractérisation des déterminants moléculaires de virulence de souches européennes ou méditerranéennes du virus West Nile

Résumé : Le virus West Nile (VWN) est un arbovirus neurotrope transmis par piqûre de moustique et pouvant infecter une grande variété d’espèces animales. Le réservoir naturel du VWN est composé par la faune aviaire sauvage. L’objectif de mon travail était de caractériser les déterminants moléculaires de virulence de souches européennes ou méditerranéennes du virus West Nile. Pour atteindre cet objectif, je me suis appuyé sur le travail antérieur du laboratoire, à savoir la production d’un clone infectieux de la souche IS-98-ST1. Nous avons aussi utilisé la souche Italie 2008 (It08) (souche 229892, GENBANK : FJ483549) qui est réputée peu pathogène. J’ai réalisé la construction de virus chimères (par échange de fragments génomiques entre les souches de VWN Is98 et It08) ou mutants (intégration de la mutation NS3-P249T) à partir du clone infectieux Is98 et assuré leur amplification sur cellules Vero. J’ai caractérisé leurs propriétés biologiques dans des lignées cellulaires in vitro et dans des modèles in vivo (souris, modèle mammifère permettant l’évaluation de la virulence du virus West Nile, et oiseaux : poussin de 1 jour en partenariat avec le CERVA CODA, Belgique). In vitro j’ai observé que les virus Is98, It08 et Chimère 3 ont un comportement différent de ceux de la chimère 4 et du mutant Thr (plages de lyse de petite taille). Des cinétiques d’infections en cellules VERO semblent indiquer que la chimère 4 et le mutant NS3 P249T ne présentent pas de défaut de réplication dans ce modèle cellulaire. Pour le mutant NS3, nos résultats in vivo tendent à suggérer que la virulence de VWN est fortement impactée chez l’hôte murin ou aviaire par la présence du résidu Proline en position 249 sur le cadre de lecture de NS3 dans un contexte génomique Is98 plus global. Pour les virus chimères, les courbes de survie en modèle murin sont comparables pour les différents virus testés (Is98, It08, Chimères 3 et 4), alors que les analyses par RT-qPCR des différents prélèvements démontrent des charges virales plus faibles après infection par la chimère 4. Les différences de comportement de la chimère 4 amènent à penser que celle-ci provoque une virémie décalée dans le temps par rapport aux autres virus (a priori plus tardive). Les infections en modèle aviaire ont permis de démontrer des différences statistiquement significatives dans les charges virales mesurées dans différents compartiments périphériques et dans les écouvillons oraux après infection par les différents virus. Des courbes de survie et des charges virales comparables ont été observées après infection des poussins SPF de 1J respectivement entre le virus It08 et la chimère 3 (charges virales dans les différents prélèvements effectués faibles, mortalités plus faibles) et entre le virus Is98 et la chimère 4 (excrétion orale et charges virales périphériques élevées, mortalités plus élevées). L’ensemble des résultats que j’ai obtenu m’a permis objectiver le rôle de trois déterminants différents pour la virulence du VWN, la zone NS3 249, NS4A/B et NS5. Mais il semble que leurs impacts soient différents selon l’hôte ciblé et que pour avoir une idée réelle de la virulence d’une souche de VWN, il faille tenir compte de la partie du génome muté et de l’espèce hôte ciblée. Ces déterminants semblent être des déterminants « majeurs » de la capacité réplicative ou du « fitness » du VWN vis-à-vis de son hôte. C’est-à-dire qu’ils jouent un rôle prépondérant dans la capacité intrinsèque du virus de se répliquer et d’échapper au système immunitaire spécifique de son hôte. On peut penser pour le futur que la découverte des facteurs de virulence de ce virus nous permettra de déterminer les facteurs de virulences d’autres types de flavivirus. Ceci pourra sans doute nous permettre de caractériser rapidement le potentiel épizootique ou épidémique d’une souche donnée et d’envisager des moyens de lutter plus efficacement contre ces arbovirus (vaccins, antiviraux etc…)
Type de document :
Mémoire d'étudiant
Sciences du Vivant [q-bio]. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [169 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01553679
Contributeur : Steeve Lowenski <>
Soumis le : lundi 3 juillet 2017 - 16:42:26
Dernière modification le : jeudi 23 novembre 2017 - 01:03:11

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2018-07-24

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Licence


Copyright (Tous droits réservés)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01553679, version 1

Collections

Citation

Steeve Lowenski. Caractérisation des déterminants moléculaires de virulence de souches européennes ou méditerranéennes du virus West Nile. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. 〈hal-01553679〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

74