Mesure de l’insulino-résistance au cours du développement de l’obésité avec un traceur radioactif du transport du glucose : le [125I]-6-déoxy-6-iodo-D-glucose

Résumé : L’obésité est en perpétuelle augmentation dans le monde. L’Organisation Mondiale de la Santé projette qu’en 2015, environ 2,3 milliards d’adultes seront en surpoids, et environ 700 millions seront obèses. L’obésité est un facteur de risque des maladies cardiovasculaires et favorise le développement du diabète de type 2. L’une des caractéristiques de ce désordre métabolique est la résistance à l’insuline, incapacité des tissus insulino sensibles à répondre à des concentrations physiologiques d’insuline. La première partie du travail a consisté à développer un protocole expérimental induisant l’obésité chez des rats Sprague-Dawley grâce à un régime riche en lipides ("Lard") et à un régime riche en lipides et en glucides ("Cafétéria"). Après trois mois de régime, les animaux des groupes "Cafétéria" et "Lard" ont un poids et une masse de tissu adipeux blanc supérieurs à ceux du groupe "Contrôle". Dans ces groupes "régimes" la concentration en leptine est augmentée de façon significative et une tendance à l’augmentation de l’insulinémie est observée. Dans la seconde partie du travail, la résistance à l’insuline des animaux a été mesurée au cours du développement de l’obésité grace à une nouvelle technique d’imagerie nucléaire utilisant un traceur radioactif du transport du glucose, le [125I]-6-déoxy-6-iodo-D-glucose (6DIG). Cette molécule développée au sein de l’Unité INSERM 1039, est un analogue du glucose, radiomarqué en position 6 par un atome d’iode et qui permet d’étudier le transport du glucose in vivo. Dans notre étude, aucune insulino-résistance n’a été mise en évidence au cours du développement de l’obésité. La troisième partie du travail a consisté en l’optimisation de la méthode de traitement des résultats obtenus dans le muscle avec le 6DIG. Dans notre étude, la mesure de l’insulinorésistance musculaire a été réalisée par une technique graphique d’analyse des courbes d’évolution de la radioactivité. Cette technique s’est avérée trop peu sensible pour la mise en évidence de variations fines d’insulino-résistance. Or, une modélisation mathématique simple du transport du glucose dans le muscle permet d’augmenter la sensibilité de la mesure mais elle nécessite un protocole expérimental de 90 minutes. Nous avons développé une nouvelle approche pour le traitement des données qui permet, avec un protocole expérimental de 20 minutes, l’utilisation de la modélisation mathématique, donc une mesure de variations fines d’insulino-résistance.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [60 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01478661
Contributeur : Samuel Haroutunian <>
Soumis le : mardi 28 février 2017 - 11:47:36
Dernière modification le : mercredi 1 mars 2017 - 10:14:33
Document(s) archivé(s) le : lundi 29 mai 2017 - 13:28:15

Identifiants

  • HAL Id : hal-01478661, version 1

Collections

Citation

Elsa Cleyssac. Mesure de l’insulino-résistance au cours du développement de l’obésité avec un traceur radioactif du transport du glucose : le [125I]-6-déoxy-6-iodo-D-glucose. Biochimie, Biologie Moléculaire. 2011. 〈hal-01478661〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

104

Téléchargements de fichiers

101