Modification de l'adhésion cellulaire dans le vitiligo

Résumé : Les mélanocytes sont des cellules dendritiques spécialisées dans la protection contre les rayons ionisants. Situés principalement dans l’épiderme, ils ont pour fonction de synthétiser la mélanine, principal pigment de la peau. La mélanine, produite dans les mélanocytes, est transférée aux kératinocytes adjacents sous forme de vésicules appelées mélanosomes. L’unité épidermique de mélanisation est constituée d’un mélanocyte pour 40 kératinocytes. Les mélanocytes et kératinocytes interagissent par l’intermédiaire de protéines d’adhésion cellulaire, la E-cadhérine étant l’une des protéines essentielles dans cette interaction. Le vitiligo est une dermatose acquise d’origine multifactorielle. Environ 1 à 2% de la population mondiale est affectée sans prédominance du sexe, d’âge ou d’origine. Le vitiligo est caractérisé par l’apparition de tache dépigmentée sur la peau due à une perte progressive des mélanocytes de l’épiderme. Deux types de vitiligo existent: le vitiligo généralisé et le vitiligo segmentaire. Différentes théories sont proposées pour expliquer la perte des mélanocytes. Certaines proposent qu’un dérèglement du système immunitaire entraînerait la perte des mélanocytes, les processus mis en jeu seraient identiques à ceux rencontrés dans d’autres maladies auto-immunes. Une augmentation du stress oxydatif ou une expression de neuromédiateurs toxiques pour les mélanocytes sont également proposées. La dernière théorie proposée est celle de la mélanocytorrhagie qui consiste en un défaut d’adhésion des mélanocytes. Ces derniers se détacheraient des autres cellules et de la lame basale et seraient éliminés par migration transepidermale. L’étude proposée dans ce rapport se base sur la dernière théorie, la mélanocytorrhagie. L’analyse de biopsies de peaux humaines issues de patients vitiligo a permis de mettre en évidence une diminution de la E-cadhérine à la membrane des mélanocytes. L’utilisation d’un modèle de souris invalidés pour le gène de la E-cadhérine dans les mélanocytes a permis de mettre en évidence la plus grande sensibilité au stress mécanique des mélanocytes déficients en E-cadhérine par rapport aux mélanocytes normaux. Ces travaux suggèrent qu’une déficience de la E-cadhérine à la membrane des mélanocytes diminue l’adhérence des mélanocytes avec les kératinocytes, altère la resistance au stress des mélanocytes provoquant ainsi leurs migrations dans les couches suprabasales et leurs éliminations.
Type de document :
Mémoire d'étudiant
Biologie cellulaire. 2012
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [101 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01472894
Contributeur : Anna Marenelly <>
Soumis le : mardi 21 février 2017 - 14:31:23
Dernière modification le : mercredi 22 février 2017 - 01:08:28
Document(s) archivé(s) le : lundi 22 mai 2017 - 15:21:57

Identifiants

  • HAL Id : hal-01472894, version 1

Collections

Citation

Alain Rubod. Modification de l'adhésion cellulaire dans le vitiligo. Biologie cellulaire. 2012. 〈hal-01472894〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

128

Téléchargements de fichiers

86