ÉTUDE DE NBL1, UNE PROTÉINE DE TRICHINELLA SPIRALIS PRESENTANT UN INTÉRÊT POUR LE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX OUTILS DE LUTTE CONTRE CE PARASITE ZOONOTIQUE

Résumé : La trichinellose est une zoonose provoquée par la consommation de viande crue ou insuffisamment cuite d’animaux infestés par des larves du nématode Trichinella spp. Cette parasitose est une maladie réglementée régulièrement émergente ou ré-émergente dans différentes parties du monde. Trichinella spp. est ainsi un parasite qui nécessite une pression de contrôle permanente puisqu’il est impossible de l’éradiquer compte tenu de la grande diversité d’hôtes et de sa circulation dans la faune sauvage à l’échelle mondiale. La viande porcine est la principale source de contamination de l’Homme. Les outils sérologiques disponibles ne permettent pas de détecter le parasite suffisamment tôt chez le porc, d’autant plus si la charge parasitaire est faible. Le développement de nouvelles cibles pour le dépistage est donc un enjeu majeur dans la surveillance des élevages de porcs hors-sol mais aussi dans la perspective à long terme de remplacer le test réglementaire actuel (digestion artificielle de muscles). La protéine NBL1 a été identifiée précédemment au laboratoire chez les larves nouveau-nées (L1NN) de Trichinella spiralis et représente une cible intéressante. Cette protéase à sérine a été sélectionnée par immunocriblage d’une banque soustractive du stade L1NN et a montré un potentiel antigénique intéressant pour le développement d’outils de détection précoce des infestations à Trichinella ou pour le développement de vaccins contre ce parasite. Les études génomique et protéogénomique de cette protéine chez T. spiralis, T. nativa, T. britovi, et T. pseudospiralis ont mis en évidence une forte homologie entre ces espèces et tout particulièrement au niveau de la partie C-terminale qui a été identifiée comme fortement antigénique chez T. spiralis. L’analyse transcriptomique des stades L1M, Adultes 5 jours et L1NN confirme bien le fait que cette protéine est principalement présente au stade L1NN. Des tentatives d’inhibition transitoire par siRNA ciblant cette protéine au stade L1NN ont été initiées dans le cadre de ce travail mais n’ont pas permis d’identifier sa fonction in vivo. Cette étude apporte de nouvelles connaissances sur la séquence conservée de la protéine NBL1 chez les différentes espèces de Trichinella et la transcription des ARN par le stade L1NN majoritairement.
Type de document :
Mémoire d'étudiant
Parasitologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [116 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-ephe.archives-ouvertes.fr/hal-01469135
Contributeur : Aurélie Heckmann <>
Soumis le : jeudi 16 février 2017 - 10:37:51
Dernière modification le : vendredi 17 février 2017 - 01:07:38
Document(s) archivé(s) le : mercredi 17 mai 2017 - 12:53:28

Identifiants

  • HAL Id : hal-01469135, version 1

Collections

Citation

Aurélie Heckmann. ÉTUDE DE NBL1, UNE PROTÉINE DE TRICHINELLA SPIRALIS PRESENTANT UN INTÉRÊT POUR LE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX OUTILS DE LUTTE CONTRE CE PARASITE ZOONOTIQUE . Parasitologie. 2016. 〈hal-01469135〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

82

Téléchargements de fichiers

52